Photo - Liz Racz : Installation Jérôme Noetinger/Liz Racz

ATELIER #2 Kino Oukho
IMPROVISATION REVOX B77


Avec Jérôme Noetinger

Bénéficiaires
Bénévoles d'associations ou élèves du conservatoire, avec un intérêt particulier pour la musique improvisée, sans pré-requis.
Pour s’inscrire : envoyer un email (présentation + intérêt spécifique à la formation) à talitha.contact@gmail.com – frais d’inscription 30

Dates  / Lieu
Samedi 15 et Dimanche 16 Janvier 2022, de 10h/12h30 à 14h/19h, à la Chapelle du Conservatoire, 26 rue Hoche, 35000 Rennes

Organisation
Association TALITHA (Acousmatique, Argentique et Archives du Cinéma), Rennes www.talitha3.com. En collaboration avec Le Conservatoire de Rennes.
Avec le soutien de la Région Bretagne, Fonds pour le Développement de la Vie Associative.

Formateur
Jérome Noetinger

“Feedback : se nourrir soi-même et partager ce repas avec l'autre.”

Attiré par le son et ses diverses représentations, plus que par la musique, et le langage qu'elle induit, l'électroacoustique m'a ouvert des portes vers des mondes sonores insoupçonnés et fait passer de la position d'auditeur / consommateur à celle de créateur / producteur. La pratique de l'improvisation m'a ensuite permis de franchir la frontière studio / scène. Si je me penche sur ma pratique de ces dernières années, je réalise qu'elle est centrée autour des notions de récupération et de détournement, autant au niveau des outils utilisés que des réseaux de diffusion développés.

Je travaille avec un magnétophone à bandes Revox B77, différents micros, une radio et quelques électroniques. J'utilise une boucle magnétique sur laquelle j'inscris le son, et le transforme aussitôt.

Contenu 
“La répétition est l'art de la pédagogie”

Cet atelier propose une pratique de l’improvisation électroacoustique en groupe avec des outils analogiques.

En l'occurence, un magnétophone à bandes magnétiques Revox B77:

Fabriqué entre 1977 et 1986, il a comme première fonction d'enregistrer et de restituer des sons dans une qualité nommé de haute-fidélité à son époque. Je travaille avec depuis la fin des années 80 et au fur et à mesure de ma pratique, j'ai apporté ce magnétophone sur scène pour jouer avec, l'instrumentaliser.

Je peux ainsi enregistrer en direct via différents types de micros (dynamique, contact, électromagnétique…), détourner d'autres sources audios (lecteurs, téléphone, radios…), et évidemment des sources instrumentales également.

Je travaille avec des boucles ce qui permet d'enregistrer et de réécouter aussitôt cet enregistrement, d'en modifier la lecture, la vitesse, le défilement, etc.
On est en contact direct avec le son via la bande magnétique.

Il s'agit donc d'un acte de récupération et de détournement dans la grande tradition des avants-gardes du 20ème siècle.

Comment détourner une machine destinée à enregistrer et reproduire un signal audio en une machine génératrice de sons? 
Certains jouent et d’autres écoutent. Et puis on cause, on échange, on verbalise. On travaille avant tout pour nous-mêmes, mais une représentation entre nous en fin d'atelier ne sera pas interdite.
Et l'on n'oubliera pas que dans une pratique expérimentale de la musique, le processus de fabrication est plus important que le résultat.

Talitha est une association basée à Rennes qui s'intéresse à penser, partager et ré-activer des images, sons, savoirs, techniques et récits peu considérés, en proposant des projets de résidences, créations, ateliers, projections, éditions et restaurations autour de l'Acousmatique, de l'Argentique et des Archives du Cinéma. Talitha milite pour une éducation populaire basée sur le partage et sur la transmission des savoirs et techniques « en voie de disparition » notamment liées à la chaîne argentique et analogique (pellicules, bandes, etc) et au livre.





Fonds pour le Développement de la Vie Associative

© Talitha, 2021