Photogrammes du film Le Glas de René Vautier


FORMATION #8


SOUS-TITRER LE GLAS (1969) DE RENÉ VAUTIER

Avec Natalia Gómez Carvajal


Session-formation intensive de sous-titrage collectif d’un film. 

Bénéficiaires
Bénévoles d'associations avec un intérêt particulier pour la traduction, l’interpretation et le sous titrage pour le cinéma. Aucune obligation d’expérience ou de formation préalable dans le domaine de la traduction et du sous titrage. Intérêts particuliers pour le cinéma, les sciences humaines, la politique, la littérature, l’art, l’invention des formes.
Pour s’inscrire : envoyer un email (présentation + intérêt spécifique à la formation) à talitha.contact@gmail.com - la formation est gratuite.

Dates  / Lieu
Rennes
Mardi 5 avril, Les Ombres Electriques (10 rue des Trente)
De 9h à 18h

Organisation
Association TALITHA (Acousmatique, Argentique et Archives du Cinéma), Rennes www.talitha3.com. En collaboration avec Les Ombres Electriques. 
Avec le soutien de la Région Bretagne, Fonds pour le Développement de la Vie Associative.

Natalia Gómez Carvajal est traductrice, programmatrice documentaire et écrivaine. Elle a travaillé pour des films de patrimoine, documentaires et fictions en tant que sous-titreuse indépendante pour les sociétés de production À Perte de Vue, Tita, Blue Hour Films et Les 48ème Rugissants, entre autres.
Natalia a également supervisé le sous-titrage des films des groupes Medvevkine (Iskra Films) en espagnol, pour la rétrospective de mai 68 au Musée Reina Sofía, en Espagne. Cine Mestizo, en Colombie, lui a confié la version française de Nuestra voz de Tierra, documentaire de Marta Rodríguez et Jorge Silva, figures du patrimoine filmique de ce pays.

Le film

LE GLAS
5 min, 1969, René Vautier 
Un poème écrit par René Vautier (sous le pseudonyme algérien de Férid Dendeni), lu par le futur cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambéty, des tableaux du peintre sud-africain Gerard Sekoto, une bande sonore offerte par des membres des Black Panthers en exil à Alger (une lente marche funèbre composée pour accompagner l'enterrement d'un noir assassiné pendant la lutte pour les droits civiques aux États-Unis), des masques et des statuettes d'art nègre. Empêché de tourner son habituel film d'action directe, Vautier bricole un magnifique poème filmique. (Federico Rossin, Tenk)

“ J'étais parti en Rhodésie pour tourner sur les pendus de Salisbury après que Ian Smith ait rejeté la demande de grâce de la Reine d'Angleterre. Quand je suis arrivé à l'aéroport, la police m'a immédiatement arrêté, détenant des rapports sur moi de la police française. Avec deux autres expulsés comme moi, dont un peintre, nous avons décidé de faire le film quand même, avec ses peintures et des astuces du style « Ian Smith is not a gentleman » en bulle collée sur la photo de la Reine etc. ! Le film était rejeté par la commission de censure française pour injure à chef d'Etat étranger. Mais comme la version anglaise était sortie à Londres, il est finalement passé. Et le film est passé à la télévision du Zimbabwe le jour de l'indépendance.”

Il faut vivre avant de raconter, entretien d’Olivier Barlet avec René Vautier (1998)

Contenu de l’atelier 

Ensemble, il s'agira de :

> développer nos savoirs et compétences en sous-titrage de films (traduction, adaptation, techniques et outils).

> mener un projet collectif et militant pour contribuer à une meilleure circulation d'oeuvres cinématographiques engagées.

> faciliter l'accès aux outils qui nous permettent une plus grande indépendance et autonomie pour nos projets.  


Déroulement de l'atelier :

> Aborder les règles de traduction et d’interprétation pour le sous titrage d’un film.

> Aborder également les règles de la fabrication des sous titres pour un film.

> Apprendre à manipuler le logiciel Aegisub.

> Sous-titrer LE GLAS de René Vautier dans plusieurs langues.



Talitha est une association basée à Rennes qui s'intéresse à penser, partager et ré-activer des images, sons, savoirs, techniques et récits peu considérés, en proposant des projets de résidences, créations, ateliers, projections, éditions et restaurations autour de l'Acousmatique, de l'Argentique et des Archives du Cinéma. Talitha milite pour une éducation populaire basée sur le partage et sur la transmission des savoirs et techniques « en voie de disparition » notamment liées à la chaîne argentique et analogique (pellicules, bandes, etc), et au livre.






Fonds pour le Développement de la Vie Associative

© Talitha, 2021